Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2018 4 19 /04 /avril /2018 16:47

Quelques tabous issus de la superstition ou de la tradition

 

Savez-vous pourquoi nous n’écrivons jamais les noms des gens en rouge ? Cela existe aussi dans d’autres pays asiatiques, par exemple en Chine et au Japon. Depuis des siècles, la couleur rouge représente l'empereur. C’est pourquoi, mis à part l’empereur, personne n’avait le droit d’écrire son nom de cette couleur. De plus, écrire le nom en rouge représentait la mort : dans le passé, les rebelles écrivaient leurs noms en rouge pour montrer leur forte résolution contre le gouvernement. Ainsi, l’administration pouvait distinguer et condamner à mort ces rebelles. C’est pour toutes ces raisons que de nos jours encore, nous n'écrivons aucun nom de personne en rouge.

Certains tabous en Corée

 Un autre tabou nous interdit de rester sur le seuil de la porte. Quand nous mettons les pieds sur le seuil, les adultes nous disent, "Ne reste pas sur le seuil ! Cela porte malheur !" Pour trouver l'origine de cet interdit, il faut comprendre un peu la culture architecturale de nos ancêtres. Il y a longtemps, ils construisaient leurs maisons en bois et en torchis. Les maisons n'étaient pas aussi solides que les bâtiments d’aujourd’hui. Alors, si nous marchions souvent sur le seuil, il était possible de l’abîmer.

Certains tabous en Corée

Troisièmement, nous ne nous coupons pas les ongles le soir. Un conte traditionnel pour enfants, transmis de génération en génération, est en relation avec cet interdit. Le conte parle d’un homme, qui après s’être coupé les ongles, n’avait pas nettoyé les rognures tombées sur le sol. Un rat de sa maison mangea ces rognures d’ongles et le rat se métamorphosa en cet homme. Comme l’animal avait tout de cet homme, personne ne doutait de lui ; on confondait les deux. Finalement, le vrai homme surmonta les difficultés avec l'aide d’un chat qui chassa le rat. Puisque les rats en ont peur. Bien que, nous sachions que cela n'est qu’une superstition du passé, beaucoup de gens en Corée suivent encore cette tradition.

Certains tabous en Corée

Ensuite, nous ne pouvons rien donner aux personnes plus agées que nous avec une seule main. C’est vu comme impoli. Cette tradition découle de notre culte aux ancêtres. Lors de la cérémonie, il y a une étape qui est de déposer un verre d’alcool sur l’autel des offrandes. Nous devons le faire avec les deux mains. Il n’est pas nécessaire de le faire entre amis, mais si, par exemple, vous échangez des cartes de visite avec un homme d’affaires coréen, ce serait bien d’y penser.

Puis, nous devons ôter notre chapeau à l’intérieur. Franchement, nous sommes surpris de découvrir que cela ne vient pas de notre propre culture. A l’époque de Joseon, au contraire, il était poli de ne pas enlever son chapeau ni quand nous entrions dans une maison, ni quand nous nous saluions. Mais cela a changé après l’influence de la tradition occidentale. A partir du moment où de plus en plus de gens ont commencé à porter des costumes occidentaux, nous avons commencé à enlever nos chapeaux pour respecter leur tradition.

 

Les tabous sociaux : La sexualité, le féminisme et les fausses religions.

 

Maintenant, nous vous présentons quelques sujets dont nous ne parlons pas en Corée. Cela concerne des thèmes comme ; la sexualité, le féminisme et les fausses religions.

Certains tabous en Corée

D’abord, nous ne parlons pas souvent de notre vie sexuelle car la société coréenne est très fermée à ce sujet. De plus, nous ne parlons pas de notre orientation sexuelle, parce que nous avons peur d’être rejeté à cause d’une préférence sexuelle particulière. Si nous en parlons, cela peut conduire à des scandales qui engendrent des suicides. Cela concerne surtout les personnes des milieux homosexuels, bisexuels, etc. La plupart des coréens n’acceptent pas les orientations sexuelles non traditionnelles et il y a beaucoup de gens qui les forcent à changer de préférence! Vous comprenez que c’est impossible et trop cruel pour eux. Ils doivent donc cacher leur orientation.

 

Par ailleurs en Corée, le problème de l’homophobie est lié au sujet du féminisme. Notre pays fait actuellement face à une période de montée en puissance des mouvements en rapport à la sexualité. (LGBT, #metoo, le mouvement féministe : 여성운동)

En parlant de féminisme, voici la situation du féminisme en Corée. Nous nous inquiétons des extrémismes générés par le féminisme coréen. Les Coréens commencent à se diviser en deux groupes : un pour le féminisme et l’autre contre le féminisme. Ce phénomène cause socialement des conflits violents. Ceux-ci empêchent les Coréens de débattre sur le féminisme. De plus, la Corée est un pays plutôt misogyne : si une peronne dit ouvertement « Je suis féministe », les gens lui reprochent cette déclaration. Car, malheureusement, la société de notre pays est moins équitable que d’autres pays pour les femmes. Mais, nous pensons positivement qu’une partie du peuple coréen s’éveille à ce sujet.

Certains tabous en Corée

Pour finir, faire partie d’une fausse religion ou le dire, est un tabou en Corée.

Secte vs fausse religion

En Corée, à la différence d’une fausse religion (사이비), une secte (이단) est un mouvement qui n’est pas encore reconnu comme religion orthodoxe. Mais celle-ci a la possibilité de devenir une religion orthodoxe. En revanche chez nous, une fausse religion va profiter des gens pour gagner de l’argent, tromper les croyants, etc. C’est donc une religion d’où il est compliqué de s’affranchir.

 

Par exemple, il y a une célébrité (dont nous ne voulons pas révéler le nom car cela pourrait lui porter préjudice) qui a été embarrassée par des problèmes religieux : elle a été trouvée dans un temple d’une fausse religion. À cause de ce scandale, elle était mal vu dans la société coréenne et elle a perdu beaucoup de fans. La plupart des Coréens médisent les personnes qui se font avoir par les fausses religions. Elles sont stigmatisées comme de mauvaises personnes. De plus, elles sont exclues de leur milieu social. Mais, nous sommes curieux de savoir ce que vous pensez de ce sujet. Pourriez-vous laisser des commentaires sur ces tabous ?

Partager cet article

Repost0
Article publié par : Seohye Park, Mooghang Jo, Gyeonghwa Park - dans Air du temps
commenter cet article

Commentaires

E
C'est amusant, ma mère me disait aussi quand j'était plus jeune, de ne pas me couper les ongle le soir, que cela portait malheur, mais elle n'a jamais su me dire pourquoi. Mes parents sont d'origine portugaise donc une superstition portugaise également.<br /> <br /> La raison la plus plausible pour moi;  cette croyance remonte au temps où il n'y avait pas d'électricité, on évitait de faire des chose qui nous ferait balayer dans l'obscurité. J'ai déjà marché sur un  ongle cela fait très mal.<br /> <br /> <br /> Pour le féminisme, je pense qu'il y a parfois amalgame, trouver l'égalité entre les homme et les femmes ne veut pas dire être identique. Nous devons cultiver notre formidable différence, c'est la question de pourvoir et de "mâles" dominant qui pose problème. <br /> <br /> La transition de ces habitudes passe malheureusement par les extrêmes. qui laisserai ces privilèges et sa suprématie au nom d'une égalité. <br /> <br /> <br /> Pour l'orientation sexuel ? <br /> <br /> Je pense que c'est du bon sens de laisser les gens s'aimer. Pas besoin de s'exhiber ni de se cacher, non ? <br /> <br /> <br /> Pour le respect des anciens, je crois malheureusement qu'il n'y a pas de coutumes ici  en France. Sauf leurs laisser la place dans les transports en commun... <br /> <br /> chez vous aussi les jeunes s'affranchissent des règles en les brisant ?
Répondre
M
Bonjour Ebi.ko,<br /> <br /> Tout d’abord, je vous remercie de laisser le commentaire sur notre blog!<br /> <br /> C’est intéressant qu’il y a aussi les mêmes superstitions à l’Occident comme l’Asie. <br /> <br /> Puis, je pense que les gens peuvent s’exhiber librement sa orientation sexuelle. De plus, on doit franchement essayer de découvrir aucune différence ; ils sont égaux comme humains. Il faudra que cela précède avant toute chose. <br /> <br /> En dernier, les jeunes coréens essayaient à se libérer des règles absurdes. A mon avis, c’est très positif car les coutumes irrationnels étaient improductif pour se communiquer entre les jeunes et les anciens. <br /> <br /> Merci encore à votre commentaire.<br /> Au prochain article!
S
Personnellement, je ne suis pas vraiment superstitieuse... mais quand même, si je peux éviter de passer sous une échelle... Et je ne peux pas m’empêcher non plus de remettre le pain à l'endroit sur la table, c'est réflexe!!<br /> <br /> Pour les tabous, il est vrai que nous parlons assez facilement de sexualité (en plus je suis infirmière et c'est un sujet que j'aborde régulièrement avec mes patients!). Concernant l'homophobie, c'est malheureusement encore un problème dans notre société mais j'aime à penser que, malgré tout, les mentalités changent doucement (trop doucement...) <br /> <br /> Je ne connaissait pas le concept des "fausses religions" ... <br /> <br /> La place de la femme dans la société, un vaste sujet! Finalement, je pense que ce n'est pas le féminisme le problème, c'est l’extrémisme en générale, quel que soit le domaine concerné... <br /> <br /> Vive la tolérance et le respect !<br /> <br /> Bonne journée à TOUS :-)
Répondre
S
Bonjour Stephanie!<br /> <br /> Merci, j'ai bien aimé votre commentaire. L'année dernière en France j'ai vu pas mal de couples homosexuels dans la rue qui s'embrassent en marchant. En Corée il est si difficile de dire que nous sommes homosexuels donc il est encore rare de voir les couples de même sexe dans la rue. J'espère que la tendance de parler des sujets divers continue et avance si doucement pour que beaucoup de gens puissent l'accepter naturellement.<br /> <br /> J'ai entendu que les concepts de fausse religion et secte et différents en français mais pour expliquer ces concepts en Corée nous les avons redéfinis nous-même.<br /> <br /> Je suis si d'accord avec vous que le problème est l'extrémisme. C'est ce que nous avons voulu décrire dans le texte. Je souhaite que nous l'avons réussi plus ou moins haha<br /> <br /> Merci, laissez-nous des commentaires si vous en avez encore!<br /> <br /> Bonne journée à vous!
P
"Nous nous inquiétons des extrémismes générés par le féminisme coréen. "<br /> Je suis vraiment attristée par cette phrase !! Autant le reste est très intéressant, autant là, cette phrase est très inquiétante ou maladroite...<br /> Les féministes ne sont pas extrémistes, elles veulent rétablir la balance de l'égalité entre les sexes. C'est très différent.
Répondre
E
Bonjour Pecout!<br /> <br /> D’abord, je vous remercie de laisser commentaire.<br /> <br /> Oui, nous sommes d’accord avec vous, les féministes ne sont pas extrémistes, mais nous voulons dire la situation spéciale du féminisme en Corée. Il y a des dissentiments entre deux groupes, quelques féministes extrémiste et les anti-féministes dans mon pays. Nous ne nous opposons pas au féminisme et c’est un mouvement obligatoire au monde pour ce que vous dites, rétablir la balance de l’égalité entre les sexes. Mais, un part de ce mouvement est assez violent sur l’internet et dans le réel de la Corée. <br /> <br /> En tous cas, merci encore de laisser votre opinion sur notre article, Pecout!
G
Article interessant, merci. Rigolote cette histoire des ongles coupés le soir!
Répondre
K
Personnellement je trouve que la tradition de servir de l'alcool à deux mains aux anciens est très intéressante et très liée au confucianisme.<br /> Sexualité, Féminisme et fausses religions sont des choses tabous en Corée. Les fausses religions c est vraiment un tabou Coréen mais les deux autres etaient un peu tabous autrefois en France également. Si le feminisme partage en 2 camps c'est malheureusement souvent les hommes contre les femmes et c est comme ca que l on sent que les choses progressent doucement aussi en France.<br /> Peut-être que le sujet est vraiment tres tabou aussi mais pensez-vous parler de l adoption prochainement ?<br /> Merci de cet article tres intéressant.
Répondre
G
Bonjour, je suis Gyeonghwa Park.<br /> <br /> Oui, en Corée aussi, les femmes et les hommes se divisent de plus en plus. C’est triste à voir... Mais sur le plan international, le féminisme est en train de devenir un sujet de plus en plus important. Je pense que c’est une bonne chose. Spécialement, à travers des mouvements comme metoo, les femmes retrouvent leurs droits légitimes. <br /> <br /> En ce qui concerne l’adoption, nous n’avons pas encore prévu d’article ce semestre. Mais personnellement, je pense que l'adoption n'est plus très tabou en Corée. Bien sûr, pour ne pas blesser leurs enfants, certaines personnes le cache. Mais ces derniers temps, le nombre de parents qui le dissimulent diminuent petit à petit.<br /> <br /> Merci d’avoir visiter notre blog. Bonne journée!
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -