Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2020 4 12 /11 /novembre /2020 13:05

 De nos jours, la plupart des touristes qui viennent en Corée connaissent et visitent principalement les patrimoines de Séoul, la capitale . Cependant, il existe aussi des touristes qui souhaitent voyager hors de Séoul. Nous proposons alors, un lieu extraordinairement bien conservé, la forteresse de Hwaseong qui se situe à Suwon. Suwon est une ville dans une province de Gyeonggi proche de Séoul.

 Hwaseong est un village fortifié qui possède à l'intérieur de ses remparts une forteresse de l’époque Joseon. Elle est connue parce qu’elle se distingue des autres citadelles coréennes. Contrairement aux citadelles traditionnelles, Hwaseong est pourvu d'une protection renforcée de ses murailles. Beaucoup de structures défensives y ont été ajoutées. Il y a par exemple des tours de guet, des postes de commande, des tours de jets de flèches, des bastions pour armes à feu, des portes secrètes, des bunkers etc. Grâce à ces caractéristique s uniques, elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1997.

Hwaseong, source: http://www.a-news.kr/news/articleView.html?idxno=190, https://heritage.unesco.or.kr/%ED%99%94%EC%84%B1/Hwaseong, source: http://www.a-news.kr/news/articleView.html?idxno=190, https://heritage.unesco.or.kr/%ED%99%94%EC%84%B1/

Hwaseong, source: http://www.a-news.kr/news/articleView.html?idxno=190, https://heritage.unesco.or.kr/%ED%99%94%EC%84%B1/

 Suite à un ordre donné par le roi Yeongjo, le grand-père de Jeongjo, le prince Sado fut emprisonné dans un coffre à riz et y a péri. Pour consoler l’âme de son père, Jeongjo, le fils de Sado, décida de déplacer le tombeau sur le mont Hwa à Suwon. Mais à cette endroit, il y avait les agences administratives et les habitants, donc il les a fortement dédommagé pour qu'ils déménagent dans le centre de Suwon où il prévoyait d'y construire une ville idéale. Cette décision a été prise non seulement à cause de sa piété filiale, mais aussi afin d'exploiter le lieu comme citadelle de défense au sud de la capitale.

Geojunggi, source: http://m.blog.daum.net/crete98/362

Geojunggi, source: http://m.blog.daum.net/crete98/362

Le projet de construction de cette forteresse a été pris en charge par  le célèbre architecte coréen Jeong Yak-Yong. Ce projet de construction dura dix ans et il est est basé sur les techniques de construction de l’époque. Mais Jeong Yak-Yong a également utilisé divers livres scientifiques et technologiques issus autant de la culture orientale que de la culture occidentale. Par la suite, Jeong a mêlé des éléments d’architecture des forteresses chinoises, japonaises et coréennes. Cet architecte est aussi le créateur d'une machine destinée à soulever de lourdes charges appelée le geojunggi (거중기).  Cette machine utilise le principe des poulies. Grâce au geojunggi, la durée de construction a été raccourcie de 9 mois et le coût de la construction a également été réduit. Pour les matériaux de constructions, des briques ont été utilisées et les murs ont été fabriqués par empilement de pierres.

Pendant la période de l’occupation japonaise et de la Guerre de Corée, la forteresse de Hwaseong a été partiellement détériorée. Cependant, elle a pu être restaurée à son état initial grâce à un document s’intitulant Hwaseong Seong-yeokuigwe  qui signifie Registre de la construction de la forteresse Hwaseong. Le document décrit en détail la conception et l’édification de Hwaseong. Il explique aussi les équipements et la source des matériaux avec des images. Publié en Corée en 1801, cet ouvrage a également été traduit en Français puis publié en 1899.

4 entrées principales, source: http://photo.suwon.go.kr/photomain.asp4 entrées principales, source: http://photo.suwon.go.kr/photomain.asp
4 entrées principales, source: http://photo.suwon.go.kr/photomain.asp4 entrées principales, source: http://photo.suwon.go.kr/photomain.asp

4 entrées principales, source: http://photo.suwon.go.kr/photomain.asp

 La forteresse de Hwaseong est composée de 4 entrées principales (au Nord, à l’Ouest, à l’Est et au Sud), et d’une muraille mesurant plus de 5,74 kilomètres de longueur et de 4 à 6 mètres de hauteur. Au-dessus de chaque entrée principale se trouve une tourelle traditionnelle coréenne, particulière pour sa couleur rougeâtre et sa toiture inspirée de l’architecture chinoise. Des drapeaux traditionnels coréens sont placés tout au long du mur.

La forteresse accueille chaque année de nombreuses activités, principalement du théâtre, des spectacles de danse et de chant coréen et des visites effectuées par des guides expérimentés. La principale célébration est la fête culturelle d’octobre de Suwon-Hwaseong, où tout au long de la journée, des cérémonies traditionnelles sont présentées au public. Il y a aussi des troupes d’arts martiaux qui exécutent des performances ainsi que de la nourriture coréenne et des vêtements traditionnels coréens (hanboks).

Pour conclure, la forteresse représente non-seulement un espace de démonstration culturelle (par le biais de festivals) mais aussi une empreinte historique importante. Elle rappelle une histoire riche et complexe qui touche encore le cœur des coréens et alimente le souvenir d’une époque très appréciée ce qui explique leur attachement envers ce monument. L’édifice est aussi renommé pour sa beauté et son incroyable état. Tous cela justifie sa place sur la liste des monuments protégés de l’UNESCO

Partager cet article

Repost0
Article publié par : Hong Yeji, Samuel Larson, Yun Taehoon - dans Patrimoine et Traditions
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -